Production et acheminement des spermatozoïdes : le système reproducteur masculin

Touch

© 2019 Visible Body

Testicule

Les testicules, les organes reproducteurs primaires de l’homme, fabriquent les spermatozoïdes et produisent l’hormone testostérone.

iTunesGoogle Play

Structures du système reproducteur masculin

Les testicules correspondent aux principaux organes reproducteurs ; ils fabriquent des spermatozoïdes grâce à un processus appelé spermatogenèse. Les glandes du système reproducteur masculin produisent les spermatozoïdes et le liquide séminal. La prostate, les vésicules séminales et les glandes bulbo-urétrales contribuent à transformer le liquide séminal en sperme, qui transporte et protège les spermatozoïdes. Lors des rapports sexuels, le sperme parcourt différents canaux puis finit par être délivré directement au sein du système reproducteur féminin.

1. Les testicules produisent des millions et des millions de spermatozoïdes chaque jour

Cliquez ici pour visualiser une animation illustrant la formation des spermatozoïdes

Les testicules correspondent aux gonades mâles et se trouvent en dessous du pénis, au sein d'une poche portant le nom de scrotum. Ils mesurent 4 à 5 cm de long, 2,5 cm de diamètre, et sont recouverts de deux membranes : l'albuginée et la tunique vaginale. Les testicules fabriquent les spermatozoïdes (les cellules sexuelles masculines) ainsi que la testostérone et d'autres hormones sexuelles. La production de spermatozoïdes est constante et a lieu dans de nombreux lobules situés au sein de chaque testicule. Tout d'abord, des structures appelées tubes séminifères génèrent des cellules souches. Ces cellules, les spermatogonies, se divisent en spermatocytes ; elles se divisent encore jusqu'à devenir des spermatides. Ce processus porte le nom de spermatogenèse. Les spermatides s'acheminent des testicules jusqu'à l'épididyme, puis atteignent leur maturité et se transforment en spermatozoïdes.

2. Les canaux reproducteurs propulsent les spermatozoïdes et le sperme dans les organes génitaux internes

Trajet emprunté par les spermatozoïdes entre les testicules et l'urètre

L'épididyme, le canal déférent, les canaux éjaculateurs et l'urètre constituent un système de transport en quatre parties. L'épididyme se trouve directement au-dessus de chaque testicule. Les spermatozoïdes issus des testicules arrivent à maturité au fur et à mesure de leur trajet dans l'épididyme, un canal enroulé sur lui-même. Pendant les rapports sexuels et l'éjaculation, ces spermatozoïdes sont expulsés dans le canal déférent. Le canal déférent propulse les spermatozoïdes vers le haut, en direction de la vessie, puis vers le bas, en direction de la prostate. À cet endroit, le canal déférent rejoint les extrémités des vésicules séminales (glandes reproductrices accessoires) afin de former les canaux éjaculateurs. Les canaux éjaculateurs reçoivent le liquide séminal provenant des vésicules, passent à travers la prostate et acheminent le sperme dans l'urètre. Chez l'homme, l'urètre part de la vessie, passe à travers la prostate et rejoint le méat urinaire externe, situé à l'extrémité du pénis. Il reçoit des liquides séminaux supplémentaires provenant de la prostate avant que le sperme ne soit expulsé hors du corps.

3. Les glandes reproductrices accessoires enrichissent le sperme en liquide séminal

La vésicule séminale, la prostate et les glandes bulbo-urétrales : des glandes reproductrices secondaires

Afin de rester mobiles et vivants, les spermatozoïdes dépendent du liquide séminal. Ce liquide est produit lors de l'éjaculation par les glandes accessoires ; les vésicules séminales, la prostate et les glandes bulbo-urétrales. Les vésicules séminales, deux structures ressemblant à des sacs, se trouvent juste derrière la vessie et s'étirent dans sa direction. À cet endroit, elles rejoignent chacune l'un des canaux déférents afin de constituer les canaux éjaculateurs. Les vésicules sécrètent un liquide blanchâtre-marron qui contient des sucres, des prostaglandines et d'autres substances composant les deux tiers du volume du sperme. La prostate, qui se trouve sous la vessie et au-dessus de la base du pénis, contient les canaux éjaculateurs et l'urètre prostatique. Lorsque le sperme pénètre dans l'urètre, la prostate sécrète des enzymes qui favorisent l'activation des spermatozoïdes. Les glandes bulbo-urétrales (également appelées « glandes de Cowper ») sont des structures de la taille d'un pois. Elles possèdent chacune un unique canal relié à l'urètre, à l'endroit où celui-ci émerge de la prostate. Ces glandes apportent du mucus, qui favorise la motilité des spermatozoïdes.

4. Le tissu interne spongieux joue un rôle fondamental dans la fonction reproductrice du pénis

Coupe transversale du pénis, et structures du corps et de la tête (le gland).

Le pénis fait partie des organes génitaux masculins externes. Il est suspendu au corps à l'avant et sur les côtés de l'arcade pubienne. Sur le plan interne, le pénis est constitué de trois colonnes de tissu reliées entre elles. Les deux corps caverneux s'étirent ensemble de la racine du pénis sur toute la longueur de son corps. Le corps spongieux s'étend le long de la partie inférieure des corps caverneux. Il contient l'urètre spongieux et s'étire au-delà du corps du pénis pour former le gland (l'extrémité du pénis). Le tissu des corps caverneux et du corps spongieux présente une structure rappelant celle d'une éponge. Lors de l'excitation et des rapports sexuels, les espaces présents dans les tissus se remplissent de sang. Le pénis se raidit. Il peut à présent pénétrer le vagin pour délivrer directement les spermatozoïdes au sein du système reproducteur féminin.

Ressources externes

Vue post-mortem de l'urètre pénien. Source : Stonybrook University School of Medicine. The Body Online.

Termes du système reproducteur masculin. Source : cours de terminologie médicale en ligne de l'Université de Des Moines.

L’appli Anatomie & Physiologie par Visible Body vous offre une démonstration approfondie de chaque système corporel au cours d’une superbe présentation virtuelle guidée.