Élimination et destruction des pathogènes : comment le système lymphatique protège-t-il le corps ?

© 2019 Visible Body

Rate

La rate est l’organe lymphatique présentant la plus grande taille ; c’est également un site permettant l’accroissement des populations de lymphocytes.

iTunesGoogle Play

Visualisez un aperçu du système lymphatique

Le système lymphatique regroupe un réseau de vaisseaux, de canaux et de nœuds, ainsi que des organes et du tissu diffus qui soutiennent le système circulatoire. Ces structures permettent de filtrer les substances nuisibles issues de la circulation sanguine. Les organes du système lymphatique, tels que la rate, le thymus et les tonsilles, abritent des cellules spécialisées qui détruisent les pathogènes nuisibles.

1. Le système lymphatique est constitué de deux parties principales : le réseau de vaisseaux, et les nœuds et les organes

Les structures lymphatiques regroupent le thymus, les nœuds lymphatiques, les vaisseaux et la rate

Les vaisseaux et les canaux lymphatiques constituent le réseau complexe de transport du système lymphatique. Ces vaisseaux acheminent un liquide portant le nom de lymphe depuis les tissus de l'organisme et les lits capillaires afin que celle-ci soit filtrée par les nœuds et les organes ; elle réintègre ensuite la circulation sanguine. Les nœuds et les organes lymphatiques représentent les principaux sites fonctionnels du système lymphatique. Les organes lymphatiques, tels que le thymus et la rate, et les tissus diffus, contiennent des lymphocytes et d'autres cellules de défense produits par la moelle osseuse. Les nœuds lymphatiques sont disséminés tout le long du réseau de vaisseaux, et filtrent la lymphe. Les lymphocytes des nœuds peuvent pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques afin d'éliminer les pathogènes.

2. Les organes lymphatiques filtrent les substances indésirables hors de la circulation sanguine et des tissus de l'organisme

Cliquez ici pour visualiser une animation illustrant la filtration de la lymphe

La lymphe est dérivée du liquide interstitiel entourant les cellules des tissus de l'organisme. Ce liquide interstitiel provient de la circulation sanguine, lorsque les capillaires échangent des substances avec les cellules des tissus et que le liquide quitte ces capillaires. La grande majorité du liquide réintègre directement les capillaires. Le reste s'achemine dans les capillaires et vaisseaux lymphatiques sous forme de lymphe. La lymphe est un liquide transparent et incolore. Elle contient des globules blancs. Les globules blancs peuvent détruire les pathogènes et éliminer certaines substances indésirables présentes dans le liquide interstitiel alors que celui-ci se dirige vers les tissus et nœuds lymphatiques. À cet endroit, la lymphe reçoit de grandes concentrations d'un certain type de globules blancs : il s'agit des lymphocytes. Les lymphocytes luttent contre les bactéries et les autres pathogènes avant que la lymphe ne réintègre la circulation sanguine.

3. Les pathogènes sont détruits au sein des nœuds lymphatiques

Les nœuds lymphatiques permettent de filtrer les substances indésirables présentes dans la lymphe.

Grâce au liquide interstitiel, des substances sont échangées entre la circulation sanguine et les cellules de l'organisme. Une partie de ce liquide intègre le réseau des vaisseaux lymphatiques et s'achemine en direction des nœuds lymphatiques. Les nœuds lymphatiques sont des structures en forme de haricot qui permettent de filtrer les substances indésirables présentes dans la lymphe. Ils contiennent une concentration élevée de lymphocytes, un type de globules blancs qui prolifèrent dans le système lymphatique afin de lutter contre les pathogènes. On retrouve des groupes de nœuds lymphatiques aux endroits où la tête et les membres rejoignent le corps (aisselle, aine et cou) ainsi que dans la région intestinale. Lors d'une infection, les nœuds lymphatiques enflammés peuvent parfois être palpés dans ces zones.

4. La lymphe circule dans tout le corps avant de réintégrer la circulation sanguine

Le réseau de vaisseaux lymphatiques dans le torse et les bras. Les principales structures regroupent le canal thoracique, le canal lymphatique droit et les vaisseaux lymphatiques.

La lymphe provient du liquide interstitiel qui se forme à l'endroit où les capillaires et les tissus de l'organisme échangent du liquide et d'autres substances. La lymphe se déverse dans les capillaires lymphatiques. Les capillaires lymphatiques acheminent le liquide dans des vaisseaux lymphatiques de plus grande taille, qui le transportent à leur tour en direction des nœuds lymphatiques et des organes lymphoïdes. Les nœuds et les organes filtrent la lymphe et éliminent les substances nuisibles. La lymphe filtrée s'achemine alors vers les principaux canaux lymphatiques (c'est-à-dire, le canal thoracique et le canal lymphatique droit, situé à la jonction entre la veine subclavière et la veine jugulaire interne). Ces canaux déversent la lymphe filtrée dans les veines pour que cette dernière réintègre la circulation sanguine.

Ressources externes

Visualisez un module sur le système lymphatique sur le site Internet du National Cancer Institute.

Description du système lymphatique. Source : édition de 1918 de l'ouvrage « Anatomy of the Human Body » de Gray.

L’appli Anatomie & Physiologie par Visible Body vous offre une démonstration approfondie de chaque système corporel au cours d’une superbe présentation virtuelle guidée.