Description des muscles squelettiques : étude des sites de fixation et des actions des muscles squelettiques

© 2019 Visible Body

Muscle

Faites pivoter le modèle en 3D pour observer comment les muscles du biceps brachial fléchissent l’articulation du coude.

iTunesGoogle Play

Modèle animé de la flexion du triceps présenté dans l'appli Muscle Premium de Visible Body

Le corps humain comporte plus de 600 muscles. L'apprentissage du système musculaire implique souvent la mémorisation de détails à propos de chaque muscle, tels que les sites de fixation d'un muscle sur les os ou la manière dont un muscle permet le mouvement d'une articulation. Dans les manuels ou lors de conférences, ces informations concernant les muscles sont décrites au moyen d'un vocabulaire spécialisé et difficile à comprendre. En voici un exemple : le triceps brachial possède trois chefs présentant diverses origines (scapula et humérus) et une insertion (ulna). C'est un protagoniste de l'extension du coude. L'anconé agit comme un muscle synergiste dans l'extension du coude.

Qu'est-ce que ce jargon scientifique signifie ? Le triceps brachial présente quatre endroits par lesquels il se fixe à la scapula, l'humérus et l'ulna. Ce muscle joue un grand rôle (voilà ce que signifie « protagoniste ») dans l'extension du coude, lui faisant prendre une position tendue depuis la position pliée. L'anconé, de plus petite taille, est un muscle synergiste de l’extension du coude. Il favorise ce mouvement.

Continuez à lire si vous voulez apprendre ce que les autres mots de jargon sur les muscles signifient !

1. Les muscles se fixent aux os à des endroits appelés « origines » et « insertions »

Origines et insertions d'un muscle sur l'os

Un muscle squelettique se fixe à un os (ou parfois à d'autres muscles ou tissus) au niveau de deux endroits ou plus. Si l'endroit en question est un os qui reste immobile pendant une action, le site de fixation prend le nom d'« origine ». Si l'endroit se trouve sur l'os qui bouge pendant l'action, le site de fixation s'appelle alors « insertion ». Le triceps brachial possède en réalité quatre sites de fixation : une insertion sur l'ulna et trois origines (deux sur l'humérus and une sur la scapula).

2. Les muscles agissent sur les articulations synoviales pour mouvoir le corps

Les muscles entourant les articulations synoviales sont responsables des mouvements du corps dans l'espace. Ces actions musculaires vont souvent par paire, comme par exemple la flexion et l'extension, ou l'abduction et l'adduction. Vous trouverez ci-dessous la liste et la définition des termes courants, ainsi que des animations pour vous aider à visualiser les muscles et les articulations en mouvement.

Flexion et extension. La flexion et l'extension correspondent en général aux mouvements vers l'avant ou vers l'arrière du corps, comme par exemple un hochement de tête.

Flexion : diminution de l'angle entre deux os (action de plier).

Extension : augmentation de l'angle entre deux os (action de déplier).

Le triceps brachial et l'anconé sont des muscles qui participent à l'extension du coude. Le biceps brachial, le brachial et le bracho-radial fléchissent le coude.

Animation du mouvement de la hanche présentée dans l'appli Muscle Premium de Visible Body

L'abduction et l'adduction correspondent généralement à des mouvements d'un côté à l'autre, comme par exemple le déplacement latéral du bras lors de sauts écarts.

Abduction : éloignement du membre depuis la ligne médiane du corps.

Adduction : rapprochement du membre vers la ligne médiane du corps.

Le moyen glutéal, le petit glutéal, le tenseur du fascia lata et le sartorius sont des muscles abducteurs de la hanche. Le pectiné, le long adducteur, le court adducteur, le grand adducteur et le gracile sont des muscles adducteurs de la hanche.

Animation du mouvement du bras présentée dans l'appli Muscle Premium de Visible Body
Pronation et supination.

La description de la rotation de l'avant-bras vers l'avant ou l'arrière nécessite des termes spécifiques. Écartez vos doigts et regardez la paume de votre main et ses doigts, puis tournez votre main de manière à observer vos ongles. Regardez à nouveau votre paume. Voici un exemple de supination et de pronation de l'avant-bras.

Pronation : rotation de l'avant-bras de manière à ce que votre paume soit orientée vers l'arrière ou le bas.

Supination : rotation de l'avant-bras de manière à ce que votre paume soit orientée vers l'avant ou le haut.

Animation de l'élévation de la mandibule présentée dans l'appli Muscle Premium de Visible Body

L'élévation et la dépression correspondent à des mouvements vers le haut et vers le bas, comme par exemple la mastication ou le haussement d'épaules. Lorsque votre mandibule se déplace vers le bas et que vous ouvrez la bouche, ce mouvement constitue la dépression de la mandibule. Ramenez votre mandibule vers le haut : c'est l'élévation de la mandibule.

Élévation : mouvement d'une partie vers le haut.

Dépression : mouvement d'une partie vers le bas.

Animation de la protection et de la rétraction de la mandibule présentée dans l'appli Muscle Premium de Visible Body
Protraction et rétraction.

Si vous déplacez votre mandibule d'avant en arrière en la faisant saillir, vous faites effectuer à cet os un mouvement de protraction et de rétraction.

Protraction : déplacement d'un os vers l'avant sans en changer l'angle.

Rétraction : déplacement d'un os vers l'arrière sans en changer l'angle.

Animation de l'inversion et de l'éversion présentée dans l'appli Muscle Premium
Inversion et éversion

Vous faites effectuer à votre pied un mouvement d'inversion lorsque vous le tournez vers l'intérieur pour voir ce qui est collé sous votre chaussure. Vous faites effectuer à votre pied un mouvement d'éversion pour replacer la semelle de votre chaussure en contact avec le sol.

Inversion : fait de tourner la plante du pied vers l'intérieur.

Éversion : fait de tourner la plante du pied vers l'extérieur.

Plantiflexion et dorsiflexion du pied

Dorsiflexion et flexion plantaire : vous faites effectuer à votre pied un mouvement de dorsiflexion lorsque vous marchez sur les talons, et de plantiflexion lorsque vous marchez sur la pointe des pieds.

Dorsiflexion : fait de ramener votre pied vers le haut, en direction de votre tibia.

Flexion plantaire : dépression du pied.

3. Les actions musculaires sont dues à des muscles protagonistes, synergistes, stabilisateurs et antagonistes

Agonistes, antagonistes et synergistes des muscles

Bien que de nombreux muscles puissent être impliqués dans une action donnée, la terminologie relative à la fonction des muscles vous permet de rapidement comprendre les différents rôles que divers muscles jouent dans chaque mouvement.

Protagonistes et antagonistes

Le protagoniste, parfois appelé agoniste, est le muscle fournissant la force principale d'une action. Un muscle antagoniste se trouve en opposition au protagoniste ; il fournit une certaine résistance et/ou inverse un mouvement donné. Les protagonistes et les antagonistes vont souvent de pair des côtés opposés d'une articulation, et leurs rôles de protagoniste/d'antagoniste permutent lorsque le mouvement s'inverse.

Synergistes. Il arrive souvent qu'un ou plusieurs muscles synergistes soient impliqués dans une action. Les synergistes sont des muscles qui aident le protagoniste dans son rôle.

Stabilisateurs. Les muscles stabilisateurs permettent de maintenir l'immobilité des os lorsque cela est nécessaire. Par exemple, les muscles de votre dos jouent un rôle de stabilisateurs lorsqu'ils vous aident à vous tenir droit.

Ressources externes

Muscle Premium par Visible Body vous offre une référence exhaustive concernant les structures et les fonctions musculo-squelettiques. L’appli aborde également les lésions et pathologies courantes.

Types of contractions musculaires. Cette présentation explique de manière plus détaillée trois façons selon lesquelles les muscles squelettiques génèrent de la force. Université de Californie, San Diego : National Skeletal Muscle Research Center. http://muscle.ucsd.edu/musintro/contractions.shtml

Ce tableau, inspiré d'un cours de l'Université Marquette axé sur la rééducation physique, comprend des descriptions des mouvements de base et des explications relatives aux fondements de la biomécanique des muscles et de la terminologie du mouvement. Biomechanics & Movement Science. Jack M. Winters, Ph.D, Université Marquette. http://www.eng.mu.edu/wintersj/bien-168/terms_biomechanics_&_movement_science.htm