Anatomie et physiologie de la digestion : 10 faits qui expliquent comment le corps absorbe les nutriments

© 2019 Visible Body

Intestin grêle

L’intestin grêle joue un rôle essentiel dans la digestion chimique et l’absorption de l’eau.

iTunesGoogle Play

Les structures du système digestif inférieur

Le système digestif est une sorte d'usine de transformation à l'intérieur du corps. Il absorbe la nourriture et la fait progresser à travers des organes et des structures au sein desquels se produit la transformation. L'énergie et les nutriments dont nous avons besoin sont extraits et le système digestif élimine le reste.

Découvrez 10 faits importants relatifs au système digestif.

1. La digestion dégrade les aliments pour donner de l'énergie au corps

Aperçu du système digestif

Le système digestif regroupe des structures qui constituent le tube digestif, ainsi que les organes accessoires de la digestion. La digestion décompose les grosses particules d'aliments et de liquides en de plus petites molécules qui peuvent être absorbées dans la circulation sanguine. Les nutriments absorbés incluent les glucides, les protéines, les graisses, les minéraux et les vitamines. Ces nutriments sont traités puis envoyés dans tout le corps afin d'y être utilisés pour l'énergie, la croissance ou la réparation cellulaire.

2. La digestion est un processus en six étapes

Ingestion, digestion, absorption et élimination dans le corps

Les six principales activités du système digestif sont l'ingestion, la propulsion, la dégradation mécanique, la digestion chimique, l'absorption et l'élimination. Tout d'abord, les aliments sont ingérés, mâchés et avalés. Les contractions musculaires les propulsent ensuite dans le tube digestif et les dégradent physiquement en de minuscules particules. Les sucs gastriques dégradent chimiquement les nutriments provenant de la nourriture en des molécules de taille suffisamment petite pour permettre leur absorption. Enfin, les substances indigestes sont éliminées sous forme de déchets.

3. Les structures du tube digestif ingèrent la nourriture et la propulsent dans ce dernier lors d'un trajet parcourant tout le corps

Les structures du tube digestif

Le tube digestif est un tube unique et continu regroupant la cavité buccale, le pharynx, l'œsophage, l'estomac et les intestins. Il porte également le nom de tractus digestif ou de tractus gastro-intestinal (GI), et représente le trajet physique de la digestion. La nourriture pénètre dans la bouche et est propulsée dans l'œsophage, dans l'estomac puis dans les intestins. Ces structures dégradent progressivement les aliments en des molécules de taille suffisamment petite pour être absorbées, et expulsent les restants sous forme de déchets.

4. Les couches de l'estomac lui permettent de brasser les aliments, de se dilater et de se contracter

Les quatre couches de muscle lisse de l'estomac

L'estomac peut être divisé en quatre régions : le cardia, le fundus, le corps et le pylore. Il possède trois couches musculaires. Les couches longitudinale et circulaire se trouvent sur toute la longueur du tube digestif et permettent la progression de la nourriture grâce aux contractions péristaltiques. La troisième couche de l'estomac, oblique, brasse la nourriture pour la dégrader. Lorsque ces trois couches gastriques sont en mouvement, les deux orifices (sphincters) sont clos pour maintenir la nourriture au sein de l'organe. La paroi stomacale comporte également des plis gastriques, qui permettent à l'estomac de se dilater au fur et à mesure qu'il reçoit de la nourriture.

5. Le système nerveux autonome joue un rôle crucial dans la digestion

Cliquez ici pour obtenir une illustration animée du péristaltisme

Le système nerveux autonome contrôle le péristaltisme : il s'agit de la contraction et du relâchement des couches musculaires au sein de la paroi du tube digestif. Le péristaltisme est une fonction fondamentale de la digestion : il fait littéralement avancer le mouvement. Ces contractions involontaires acheminent les aliments avalés dans l'œsophage, permettent à l'estomac de malaxer le bol alimentaire et propulsent le chyme dans l'intestin grêle et le gros intestin.

6. Le pharynx, une structure polyvalente

Les structures du pharynx : nasopharynx, oropharynx et laryngopharynx

Le pharynx, ou gorge, joue un double rôle. Il permet le passage de l'air pénétrant dans le système respiratoire, et achemine les aliments et les liquides destinés au système digestif. Lorsque les aliments sont mâchés en un bol alimentaire puis avalés, ils progressent de la bouche vers l'oropharynx, puis vers le laryngopharynx. Le laryngopharynx est un carrefour où les tractus respiratoire supérieur et digestif supérieur se séparent. L'arrière du laryngopharynx s'unit à l'œsophage et prolonge le tube digestif.

7. L'intestin grêle présente trois régions

Les trois sections de l'intestin grêle : duodénum, jéjunum et iléum

L'intestin grêle présente trois régions : le duodénum, le jéjunum et l'iléum. Le duodénum correspond à la partie supérieure de l'intestin grêle et ne mesure que 25 à 38 cm de long. Lors de la digestion, il reçoit le chyme provenant de l'estomac, ainsi que de la bile, des enzymes et d'autres sucs gastriques issus du foie et du pancréas. Le jéjunum constitue la portion intermédiaire de l'intestin grêle. Il mesure environ 2,5 m de long, pour 4 cm de large. L'iléum est quant à lui le segment le plus inférieur et le plus long des trois parties (près de 3,5 m de long). Des projections semblables à des doigts, les villosités, tapissent la paroi interne de l'intestin grêle. Les villosités absorbent la majeure partie des nutriments dégradés par les sucs gastriques.

8. Le duodénum est le principal réceptacle des sucs gastriques

Le duodénum en contexte

Des canaux provenant du pancréas, de la vésicule biliaire et du foie déversent des sucs pancréatiques, de la bile et d'autres sucs digestifs dans le duodénum. Le duodénum correspond à la partie supérieure de l'intestin grêle ; il reçoit donc le chyme issu de l'estomac. C'est à cet endroit que la majeure partie de la digestion chimique se produit, et que l'absorption des nutriments, vitamines et minéraux essentiels débute.

9. Le gros intestin possède huit régions

Principales sections du gros intestin

L'appendice, le cæcum, le côlon ascendant, le côlon transverse, le côlon descendant, le côlon sigmoïde, le rectum et le canal anal constituent les huit régions du gros intestin. Le gros intestin absorbe l'eau, les électrolytes et les vitamines qui demeurent lorsque le chyme, provenant de l'intestin grêle, le traverse. Il compacte et stocke temporairement les selles avant la défécation.

10. Les sucs gastriques dégradent chimiquement la nourriture

Divers sucs sécrétés par le système digestif

Au fur et à mesure que les aliments progressent dans le tube digestif, ils sont chimiquement dégradés par divers sucs gastriques sécrétés par les organes du système digestif. Les glandes salivaires sécrètent de la salive, qui amorce la digestion chimique dans la cavité buccale. Les sucs gastriques produits par les glandes situées dans la muqueuse stomacale digèrent la nourriture et la transforment en chyme. La bile contient des sels biliaires qui émulsifient les graisses. Les sucs pancréatiques contiennent des enzymes et des ions qui facilitent la digestion dans l'intestin grêle, et des substances-tampons qui neutralisent les acides gastriques. Les glandes de la paroi intestinale sécrètent des enzymes intestinales qui dégradent encore davantage le chyme.

Ressources externes

Description des organes de la digestion. Source : édition de 1918 de l'ouvrage « Anatomy of the Human Body » de Gray.

Visualisez une vidéo en stop-motion du processus de digestion entre la bouche et l'intestin grêle réalisée par une collègue de TEDxManhattan via Scientific American.

L’appli Anatomie & Physiologie par Visible Body vous offre une démonstration approfondie de chaque système corporel au cours d’une superbe présentation virtuelle guidée.